skip to Main Content
31 Février : Travailler ensemble

Comment mieux travailler ensemble ?

« L’Enfer, c’est les autres » écrivait Sartre dans Huis clos et c’est souvent aussi vrai dans l’entreprise où le mieux travailler ensemble est devenu essentiel. Les équipes, les collègues, le CODIR, le COMEX, les salarié(e)s sont avant tout des groupes humains, des ensembles d’individus complexes aux interactions a minima imprévisibles, parfois explosives ou décevantes. L’entreprise est le lieu par excellence où toutes les différences s’expriment (ou non…) et peuvent soit déboucher sur de calamiteuses cacophonies, soit devenir de magnifiques symphonies pour peu que tout le monde accepte de mieux travailler ensemble.

Définir le « Pourquoi » et le « Pour quoi » mieux travailler ensemble

L’importance de travailler ensemble est une évidence mais la mise en œuvre de l’évidence n’est pas toujours… évidente. Il sera en effet nécessaire de travailler à ce fameux « travailler ensemble ». Et pour y parvenir, il sera souvent nécessaire de faire appel à un regard externe, neutre et bienveillant. Mais cela ne suffit pas tant que le groupe humain ne s’est pas fédéré autour d’un projet clairement défini et partagé qu’on peut appeler RAISON D’ÊTRE, MISSION ou le POURQUOI . Dans les entreprises, tout le monde sait ce qu’il fait et comment il le fait. Il maîtrise son propre QUOI. Mais bien souvent il ignore en quoi ces quoi et ces comment s’articulent autour d’un même pourquoi. En gros, il ignore ce que font les autres et bien sûr comment ils le font. Souvent, cette ignorance va même faire naître la critique et la méfiance à l’égard de ces fameux autres…

Une fois que tout l’équipage sait qu’on va à Valparaiso, chacun peut vaquer à ses occupations… enfin presque…

Travailler à comprendre comment mieux travailler ensemble

En effet, pour que tout le monde avance dans le même sens, encore faudrait il commencer par définir la direction et l’objectif final, un peu comme sur un bateau… Une fois que tout l’équipage sait qu’on va à Valparaiso, chacun peut vaquer à ses occupations… enfin presque… La mission ne saurait en effet s’effectuer sans que tout le monde soit d’accord sur le comment on va l’effectuer ensemble.

Et ce COMMENT qui peut s’apparenter à un mode de vie à bord, c’est la colonne vertébrale de l’entreprise qui regroupe à la fois les structures (la gouvernance, l’organisation,…) et les relations humaines (le management, les méthodes de travail, la culture,…). Alors que le POURQUOI va jouer un rôle majeur sur les questions de confiance et de règlement des désaccords ou des conflits, le COMMENT va jouer sur l’engagement et la responsabilité. Et au final, le QUOI n’aura d’influence que sur le résultat, et plus il sera partagé et meilleur sera le résultat.

Une entreprise qui réussit sera une entreprise dans laquelle le POURQUOI, le COMMENT et le QUOI seront le mieux partagé. On appelle ça l’alignement. Et ce n’est pas nous qui l’avons théorisé, c’est Simon Sinek dans Start with Why, How great leaders inspire everyone to take action (Editions Performance). Nous, nous le voyons chaque jour et nous accompagnons les entreprises dans cet alignement.

Le travail collectif va créer un collectif uni, c’est simple non ?

Généralement, nous démarrons par un travail d’audit des membres de la direction, puis nous créons un séminaire spécifique leur permettant de définir (ou clarifier) leur mission commune et les moyens qu’ils vont mettre en œuvre tous ensemble pour la réussir. Ainsi que ceux qu’ils vont malgré eux développer pour la faire échouer…

Mais ce travail préliminaire ne suffit pas. Il devra s’accompagner d’un suivi de plusieurs mois pour vérifier que les engagements de chacun sont bien tenus, que les missions individuelles et collectives avancent, …

Nous mettons également en place des coachings individuels de chacun de ces responsables, pour les aider à mieux se connaître mais aussi à changer d’angle, et progresser dans leur compréhension des autres managers de l’équipe. Ils vont ainsi découvrir que leur mode de fonctionnement personnel n’est pas nécessairement celui des autres. Que les histoires, les mécaniques d’apprentissage, les ressorts des uns et des autres sont différents. Ils vont devoir découvrir le mode d’emploi des autres tout en étant capables de partager le leur.

Ce travail est essentiel car sans prise de conscience individuelle, il n’y aura pas de démarche collective. Ce travail individuel va justement créer un collectif uni pour une mission claire, avec des objectifs communs, qu’une meilleure connaissance des uns et des autres va rendre possible.

Autres besoins

Back To Top